Cela fait quelques années que nous suivons le travail de Paul Stamets, expert en mycologie depuis plus de 40 ans. Ses travaux représentent une vraie révolution et pourraient fortement aider à dépolluer les milieux naturels.

L’agriculture est accusée d’être la première cause de déclin de la biodiversité.
Face à ce constat, les agriculteurs de l’association « Terre de Basse-Normandie » ont pris conscience de la nécessité de mieux connaître le fonctionnement et la place de la biodiversité dans leurs systèmes. Leur objectif : communiquer positivement  sur la biodiversité, en rappelant que c’est un levier important mais encore méconnu pour le développement d’une agriculture plus respectueuse des enjeux environnementaux.

Depuis son apparition en 1985, le mot « biodiversité » a connu une très forte popularité jusqu'à se retrouver dans le langage courant, voire devenir un mot fourre-tout. En effet, le terme est souvent source de confusion et d’amalgames car, sous une apparente évidence, la biodiversité est en réalité un concept complexe.